• La fromagerie est fonctionnelle...Nous sommes heureux de vous annoncer que la fromagerie d'Hélène et Vladi est en pleine effervescence.

    La production a enfin commencé après les aléas inhérents à toute nouvelle création d'activité.

    Notre toute jeune production se repose et se peaufine tout doucettement dans sa chambre d'affinage en attendant de s'offrir aux papilles des gourmets qui peuvent dès à présent venir se ravitailler directement au magasin de la fromagerie, où nous vous accueillerons avec plaisir.

    À très bientôt.

     

    La fromagerie est fonctionnelle...

     

    Que du Bon, 

                                           

    Que du Bio !

     

    La fromagerie est fonctionnelle...

     

    Pour relire l'article de presse du 19 janvier 2018 : c'est ICI

     

     

    Pour lire l'article du 29 octobre 2018 cliquer sur la photo


  • Article du 2 avril 2017 à lire ICI

    Sans commentaires... pour le moment !


  • Surprise !

    À l'heure où le gouvernement alloue de l'argent public pour accompagner les agriculteurs dans une démarche de conversion vers l'agriculture biologique, nos chers sénateurs votent majoritairement CONTRE l'entrée des produits BIOs dans la restauration collective !

    En effet, l'Assemblée Nationale proposait dans un texte de loi d'introduire 40% de produits locaux, dont 20% de BIO dans les cantines. Proposition rejetée par le Sénat !

    Nous pouvons découvrir que Ms. LONGUET et NAMY, Sénateur de la Meuse, ont voté CONTRE également...

    Bien sur il y a longtemps que leurs enfants ne fréquentent plus les cantines scolaires. Mais quel risque y-a-t-il à manger BIO pour prendre de telles positions ?

    Faut-il que ces enfants continuent de consommer des yaourts enrichis en calcium à base de TÊTES de THON, ou plus onctueux avec de la GRAISSE de LAINE de MOUTONS rajoutée (procédures des industriels laitiers...) ???

    Faut-il pénaliser les fermes BIOs qui sont en moyenne plus créatrices d'emplois et engagées dans la transformation et la vente ?

    Faut-il pénaliser ces producteurs qui protègent la qualité des eaux et de l'environnement naturel en général ?

    Faut-il y voir une mauvaise et néfaste position politique qui serait presque moins condamnable face aux quelques arguments précités ?

    Après de tels votes, les débats, conférences et tables rondes sur la ruralité font figures de mascarades !

    Les paroles s'envolent, seuls les actes restent à nos yeux...

     


  • De la part du GAEC des TERRES FROIDES à la FNSEA, suite à vos relances SMS

    Nous ne participerons pas aux barrages routiers.

     

    Ces méthodes d’une autre époque, ne démontrent plus leur efficacité.

     

    Prendre en otage les travailleurs de notre pays dont il a tant besoin ne réglera en rien le problème de la baisse des prix. Nous refusons d’empêcher untel d’être à l’heure à son rendez vous avec son cancérologue de Nancy, untel de se rendre à son chantier, unetelle à faire les soins à domicile de celle qui ne peut plus se lever, untel de manquer son entretien d’embauche, untel….

     

    Ces barrages, c’est tout ceci derrière et le reste.

     

    Nous refusons ces feux dégradants où tout y passe, pneus, bâches, etc …, image honteuse de notre profession. Nous ne pouvons planter des fleurs d’un coté et offrir ce spectacle de l’autre. Nous appelons à la cohérence des actes.

     

    Le marché a ses règles que nous ne pouvons réfuter, celle de l’offre et de la demande est la plus récurrente.

     

    Certes votre syndicat a ses atouts, ses forces. Celle surtout d’entraîner nos collègues, nous l’avons été nous aussi. Il est admirable de pouvoir encore mobiliser des producteurs face à une surproduction que vous encouragez chaque jour dans vos décisions (ferme des 1000 Vaches laitières, Pac 400…) avec vos partenaires divers.

     

    Admirable d’avoir laissé contractualiser des volumes de lait sans accord de prix.

     

    Admirable de n’avoir pas participé à la grève du lait et de s’étonner de la chute des prix et du pouvoir des industriels, comme nous l’avions prévu ; cette grève que vous n’avez pas décidé et que vous n’avez pas soutenu fut une belle démonstration, celle de conforter la toute puissance des industriels.

     

    Notre temps est ainsi fait, il ne reste plus personne pour défendre nos prix si ce n’est parfois des actions de la base non encartées. Vous participerez de manière symbolique, sans remise en cause profonde et sans véritable pouvoir.

     

    Vous aurez quelques photos dans le journal, et de quoi justifier de votre raison d’être. Aujourd’hui presque toutes les coop de collecte ont investi dans la transformation et ne savent plus si elles sont plus organismes de collecte que transformateurs.

     

    Alors vous ne pouvez plus leur demander des comptes en ces périodes, ni oser les priver de lait. Alors, oui, il vous reste les slogans anti environnement qui plaisent à vos adhérents mais de moins en moins à nos concitoyens, en attendant de dire le contraire au salon de l’agriculture à Paris… ou dans les spots publicitaires à la TV.

     

    Pendant ce temps, nos collègues trop bien conseillés continuent à investir des millions d’euros dans des secteurs qui ne rapportent plus (il n’y a que l’agriculture pour raisonner ainsi), pour produire encore plus et avoir encore moins de prix.

     

    Nous plaignons ces jeunes qui se mettent en péril et nous condamnons tous ceux qui cautionnent et accompagnent ces funestes destinées sans débusquer les vrais responsables.

     


  • Dans ces 2 petites vidéos de fin décembre 2015 chacun pourra constater l'évolution et l'entretien de la haie implantée en 2002.

    Les dégâts occasionnés par les chevreuils et surtout les engins agricoles des voisins qui ne comprennent pas toujours le bien fondé d'une telle activité pourraient en décourager plus d'un... Mais force est de constater que la nature, vaille que vaille, avec l'aide d'agriculteurs passionnés peut et doit reprendre ses droits, pour le bonheur et le bien-être de tous.

     

     

     L'espace laissé vacant entre les deux parcelles est bien visible sur les photos de la page relative à la plantation de cette haie...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires